Bo Van Pelt vainqueur du ISPS HANDA à Lake Karrinyup

L’américain Bo Van Pelt vainqueur s’impose donc d’un coup devant Jason Dufner qui a su profiter de son avance de deux coups acquise au soir du troisième jour de ce ISPS HANDA Perth International 2012.

Malgré une belle crêpe renversée au 14 où Bo Van Pelt prenait 3 putts alors que Dufner enquillait directement le sien, le petit putt manqué par Jason Dufner au 17 le place en grande difficulté pour arracher un play-off à l’issue des deux derniers trous.

L’argentin Emiliano Grillo, ramène un score au-dessus du par dans ce dernier tour. L’envie de remonter au score peut parfois conduire à prendre des risques ou du moins à ne penser qu’au coup gagnant sans considérer suffisamment les règles élémentaires de stratégie.

Son second coup du 18ème trou envoyé directement dans le bunker au fond à gauche le place, en effet, dans une situation où sa balle ne peut dans le meilleur des cas s’arrêter qu’à une dizaine de mètres du trou. Ce bogey supplémentaire sonne comme un sur-accident pour ce joueur qui se serait contenté d’un par pour finir une journée difficile.

Dans le même goût, le score au-dessus de 80 signé par Edouard Dubois va affliger le français qui voyait en ce dernier jour une occasion de marquer des points et de signer un top 10. Ce n’est que partie remise. Etait-ce la stratégie, la technique ou l'approche mentale du golfeur qui est à l’origine de la contreperformance de ce dimanche ? Le score indique que l’aspect mental y est pour au moins 50% dans cette décevante partie de golf.

Tenter de jouer mieux, encore mieux que son niveau habituel est une ambition louable mais elle conduit à appréhender les choses différemment de ses habitudes. C’est ce principe d’envisager différemment son jeu et son attitude qui influence les automatismes du golfeur. Cela produit nécessairement une surcharge de réflexion et d’émotions pour faire parfois vaciller l’équilibre des choses.

C’est pour Edouard Dubois donc une expérience intéressante donc de ce qu’il ne faut plus faire. On garde à l’esprit la belle constance dont il a fait preuve les trois premiers jours et on peut penser qu’en appliquant le même état d’esprit à ses 4ème journées, il pourrait scorer aux alentours du par ou mieux. Faire mieux, c'est-à-dire être un autre golfeur, ou combattre avec force sont encore des notions différentes de celle qui consiste à se laisser porter par le golf et qui on est au moment présent. 12-10-21

retour vers les news


CONTACTEZ - NOUS !

contact

Pour tout renseignement sur les stages, les séjours Golf avec Hôtel et nos différentes formules...

Rendez-vous sur notre PAGE CONTACT

contacter par courriel - adresse e-mail
téléphone - contacter téléphoniquement

Notes


Les joueurs de golf du Top-50 sur le PGA Tour comme Jason Dufner et Bo Van Pelt sont une classe au dessus du champ sur un tournoi de l'Australasian Tour...

... Mais les joueurs de ce circuit sont en train de monter à l'image du jeune chinois de quatorze ans Guan Tianlang.