Miguel Angel Jiménez renoue avec la victoire à Honk Kong

Le talentueux andalou affiche librement son goût par ce parcours qui correspond à son jeu. L’architecture des fairways demande, en effet, un drive précis et régulier. Toute mise en jeu égarée est nettement sanctionnée sur ce parcours du UBS Hong Kong Open ce qui favorise davantage les joueurs réguliers et ouvre ainsi une victoire possible à un large champ de joueurs.

Miguel Angel Jiménez avait déjà remporté cette épreuve à Honk Kong par deux fois auparavant. Mais celle-ci revêt évidemment un caractère très particulier pour lui puisqu’il s’agit de sa première victoire depuis plus de deux ans maintenant. A maintenant 48 ans, renouer avec le succès est déterminant pour Jiménez et procure à notre ancien joueur de Ryder Cup européen la confiance pour aborder ses dernières années sur le Circuit Européen.

Quant à Michael Campbell, il confirme son retour en forme puisqu’il prend la place de leader au soir du troisième tour. Cependant, à l’image du tournoi qu’il laisse échapper il y a trois semaines, le néo-zélandais montre encore des faiblesses dans son jeu pour concrétiser cette victoire dont il a tant besoin pour renaître. Capable d’une grande synchronisation, Michael Campbell exécute depuis toujours son swing de golf sur un rythme très soutenu qui place de fortes tensions dans son corps et pousse ses muscles parfois trop proche des limites.




On voit ici l'équilibre du corps qui reste proche du pied gauche au backswing pour accélérer la reprise d'appui. Cette particularité technique est nécessaire aux joueurs dont le timing de swing est rapide à l'image de José Maria Olazábal ou plus loin de nous Ben Hogan. Le tout consiste à maintenir la fluidité de son swing de golf. Pour certains golfeurs, un geste trop rapide raidit les muscles et perturbe l'enchaînement efficace des séquences du swing.

L’allure à laquelle se réalisent les enchaînements est si rapide qu’elle conduit à des écarts de frappes plus marqués que la moyenne sur ses swings moins bien exécutés. Une partie se joue souvent sur la qualité et les incidences des coups de golf manqués. Au final, on peut dire que Michael Campbell, bien que développant un potentiel de jeu important, pêche par la qualité fluctuante de son jeu. Puisqu’il lui reste quelques belles années sur le European Tour, souhaitons-lui de trouver la nuance dans son swing de golf qui lui permette de maintenir un niveau de performance acceptable sur les 5 ou 6 coups qui le pénalise lors de ces quatrième tours décisifs pour sa carrière. 12-11-18

retour vers les news


CONTACTEZ - NOUS !

contact

Pour tout renseignement sur les stages, les séjours Golf avec Hôtel et nos différentes formules...

Rendez-vous sur notre PAGE CONTACT

contacter par courriel - adresse e-mail
téléphone - contacter téléphoniquement

Notes


Miguel Angel Jiménez et Michael Campbell ont deux tempos de swing opposés. La force physique et la tonicité du golfeur détermine souvent le rythme sur lequel il est le plus performant. Michael Campbell très puissant peut se permettre de swinguer très vite car ses muscles restent souples même en endurant des tensions extrêmement importantes à l'image de Nick Price ou de Lanny Wadkins à leur époque.

De son côté, Miguel Angel Jiménez a un muscle moins puissant qui demande un changement de direction plus doux pour diminuer l'inertie du club de golf. Réduire l'allure allège les choses et permet aux golfeurs moins musculeux de maintenir de la douceur sur leurs muscles. Cet équilibre permet au corps de mieux restituer l'intention de jeu et préserve des coups durs sur les quelques swings qui ne se déroulent pas comme prévu au cours d'une partie de golf.

Les joueuses du LPGA Tour procèdent ainsi. La lenteur du backswing est la marque du jeu de golf au féminin. On peut juste penser qu'en y voyant plus clair, on aurait pu suggérer à Michael Campbell d'adoucir son muscle et son rythme dans le but de supprimer de son jeu les cinq ou six très mauvais shots qui entachent ses cartes de score au moment de conclure. Avec l'âge, il est certain qu'un vécu de golfeur sur un timing plus calme apporte de la régularité lorsque le temps patine la technique du joueur. Le swing de golf des dames donnent une constance lorsque les années passent parce qu'elles peuvent swinguer sur plusieurs décennies en maintenant la même cadence d'exécution.