Ross Fisher retrouve l'efficacité de son swing

La campagne sud-africaine se termine et force est de constater que ses ressortissants ont remporté la majorité des tournois de golf de ces dernières semaines.

Cette édition du Tschwane Open se déroule sur un parcours proche des parcours britannique et sous un ciel du même acabit. Ross Fischer qui s’est construit une petite avance voit progressivement Michael Hoey remonter.

Ross Fisher au finish avec le driver

Avec un score de -5 à l’entame du 12, Michael Hoey est le golfeur le plus menaçant pour l’anglais. Le suspens retombe d’un coup lorsque Michael Hoey, sansd-wedge en mains, manque le green du 12 par la droite et plugge sa balle dans la berge de l’obstacle d’eau. Il n'était alors qu'à un seul coup de Ross Fisher.

Il décide de retourner quasiment à l’origine du coup pour terminer son trou. Il touche le green mais ne trouve pas de réussite sur son putting. Dès lors, Ross Fisher gère son avance sans faute sur sa carte de score.

Lui qui gère très bien sa partie du tee au green est au fil des trous devenu trop conservateur au putting. L’anglais ne dépasse plus les trous et se met même en danger par là-même.

La partie tourne encore en faveur de Ross Fisher au 15 lorsque, du même endroit l’un et l’autre, Michael Hoey manque court et sous la ligne un putt de 10 mètres alors que Ross Fisher rentre, pour l'eagle, ce même putt gauche-droite assez marqué et en descente.

Quand Michael Hoey manque son putt de retour, Ross Fisher déroule jusqu’au bout et s’impose confortablement. Il réduit par au passage la domination des sud-africains sur l’ensemble des tournois joué sur ce continent en 2014.

Lui qui n'avait pas gagné depuis son succès à l'Irish Open il y a 4 ans, trouve ici sa 5ème victoire. Cette belle semaine lui redonne la confiance qu'il avait ébréchée lors de ses dernières années sur le PGA Tour. Son retour sur le sol européen est, souhaitons-le pour lui, le début d'un renouveau dans sa carrière.

Ross Fisher saluant les spectateurs

On note la bonne performance de Danie Van Tonder, auteur d’une jolie dernière carte riche de 6 birdies sans fausse note, dont le swing est autant puissant que surprenant. Le mélange de Sergio Garcia sur le lag des poignets et de Matt Kuchar pour le spine angle et le plan de swing plat donne le sentiment d’un swing qui demande beaucoup de rythme.

Il est toujours possible de réaliser des coups de très grande qualité avec un swing atypique. C’est davantage ce qui arrive lorsque le coup est lâché qui influence le jeu, au sens où un swing classique tend à moins disperser lorsque cela se passe moins bien qu'avec un swing hors normes. Le swing de golf peu académique a souvent tendance a générer des dispersions plus larges.

Quoi qu’il en soit, lorsqu’un swing est ancré dans la mémoire musculaire d’un joueur, un cours de golf de qualité doit l’amener à optimiser ses points forts et à les maintenir. Il faut gagner avec ce que l’on a. Il est inutile de passer trop de temps à disserter sur pourquoi un défaut crée une erreur. Un cours de golf efficace occupe l’esprit avec des pensées positives comme « cette qualité me fait réussir ».

Et lorsqu’un moins bon coup de golf survient, l’idéal, avant de ranger son club dans le sac, est de répondre à la question « qu’est-ce que j’aurais pu faire de mieux pour réunir. C’est cette qualité que je vais utiliser pour réussir le prochain coup ».

Ross Fisher Vainqueur du Tschane Open

Au moment de rentrer son club de golf, l’esprit et la sensation sont positifs. Il n’y a plus qu’à utiliser la minute de marche vers sa balle pour mémoriser et mettre à profit son swing de débriefing. 14-03-02

retour vers les news de golf


CONTACTEZ - NOUS !

contact

Pour tout renseignement sur les stages, les séjours Golf avec Hôtel et nos différentes formules...

Rendez-vous sur notre PAGE CONTACT

contacter par courriel - adresse e-mail
téléphone - contacter téléphoniquement

Notes


Nul doute que cela fait une immense différence de marcher vers sa balle en ruminant un mauvais coup en comparaison d'une attitude constructive qui ancre des sensations positives et un état d'esprit tourné vers la suite du parcours.

Il ne suffit que d'une dizaine de secondes pour imprimer dans le corps et l'esprit la sensation qui permettra d'exécuter correctement le prochain swing. Le golfeur profite ainsi d'une bonne minute de marche pour murir cela et aborder le prochain swing sereinement.

La base du coaching sur le parcours consiste à optimiser l'approche mentale du jeu. Au-delà de la stratégie, la gestion de l'esprit conduit à un jeu plus stable qui permet de sortir le meilleur de son potentiel. Les cours spécifiques au jeu sur le terrain sont une partie essentielle de l'apprentissage et le cœur-même des stages intensifs pour joueurs classés.