Une victoire pour Henley à Palm Beach Gardens

Le parcours du PGA National reçoit comme chaque année le Honda Classic. Le Bear Trap va encore jouer un rôle déterminant pour la fin de tournoi garantissant le suspens dont les joueurs de golf se régalent à chaque fois à Palm Beach Gardens. C’est en premier Russel Henley frappe très fort au 14 en enquillant son chip pour l’eagle et revenir sur Rory McIlroy.

Mais dès le 15ème trou du parcours, les golfeurs perdent en lucidité. C’est d’abord Russel Henley qui manque son tee-shot au 15, expédie sa balle dans l’eau et sort du green avec un double bogey. La vois semble alors toute tracée pour Rory McIlroy qui possède alors une avance appréciable.

Rory McIlroy au driving

Au trou suivant, comme s’il testait son golf pour se préparer à gagner un tournoi de golf majeur, Rory McIlroy décide, depuis le bunker de fairway de tenter le green par au-dessus de la pièce d’eau et en draw en passant plein cœur du lac. Cette décision qui n’a pas de sens stratégiquement pour un joueur qui est en tête montre, qu’à l’image de Tiger Woods, pour Rory McIlroy il y a les tournois majeurs et il y a les autres tournois.

Pour la plupart des joueurs, il n’y a pas de petit tournoi car chacun fournit un nombre de points et des exemptions qui assurent une carte pour plusieurs années. Pour Rory McIlroy, c’est différent. Lorsqu’il joue trop gras et noie sa balle de golf dans l’eau, la partie est relancée pour au moins 3 joueurs. L’irlandais remet dans la cours Russel Henley, Ryan Palmer et Russel Knox.

A l’issue du 16, le double bogey de Rory McIlroy le fait rétrograder à -8, à égalité avec les deux Russel et un coup derrière Ryan Palmer qui attaque le par 5 du 18 en régulation avec un sand-wedge. Et coup de théâtre, Ryan Palmer manque le green du mauvais côté, trouve néanmoins le rough, mais ne parviens pas à sauver le par. Il redescend lui-même à -8 et les 4 joueurs en haut du leaderbord se retrouvent à parfaite égalité.

Le parcours de PGA National

La chance de birdie est forte au 18 pour les derniers joueurs sur le parcours de golf, mais il reste tout d’abord à affronter le terrible par 3 du 17. Rory McIlroy trouve le bunker long à gauche d’où il sort long et signe un bogey pour se retrouver derrière Ryan Palmer déjà rentré au clubhouse. Russel Henley qui a trouvé le green à gauche prend deux putts à passe co-leader. Un birdie au 18 lui donnerait la victoire. Rory McIlroy est lui toujours un coup derrière les trois autres.

Un trou devant, la balle de Russel Knox, ne tient pas et dépasse le green du 18. Il réalise un solide chip à 2 mètres puis réussit son putt pour rejoindre Ryan Palmer.

Il reste maintenant sur le parcours deux joueurs. Rory McIlroy doit signer un birdie sur son 72ème trou pour partie en play-off. Le par n’y suffira pas, par contre, un eagle donne la victoire. Quant à Russel Henley, déjà à égalité avec Russel Knox et Ryan Palmer, il projette de signer un birdie pour gagner directement le Honda Classic et sa seconde phénoménale victoire sur le PGA Tour après Honolulu il y a 15 mois.

Russel Henley dans le Bear Trap

Rory McIlroy et Russel Henley drivent tous deux ultra puissamment et trouvent le fairway. La balle de l’irlandais qui a moins roulé permet à Rory McIlroy de jouer en premier. Le coup de golf délivré est de toute splendeur, planté sans roulement 4 mètres à gauche du drapeau. Ce putt pour l’eagle peut mettre tout le monde d’accord.

Russel Henley joue en second, joue conservateur par la gauche en tentant d’imprimer une pointe de fade mais sa balle reste à gauche dans le rough. De là, le jeune pro de 23 ans gratte son approche et se laisse un bon 20 mètres pour réussir deux putts et continuer l’aventure en play-off. Son premier putt est remarquable, placé à une longueur de putter du trou.

Rory McIlroy qui revient de très loin après son double du 16 et son bogey du 17 a ce putt pour l’eagle et s’imposer. Lorsque la balle passe sous le trou pour Rory McIlroy, Russel Henley en termine facilement avec son petit putt et les 4 golfeurs se retrouvent à égalité.

Tiger Woods -mise en jeu

Il ne reste alors que 15 minutes de jour sur PGA National pour départager 4 joueurs en play-off. Tous trouvent le fairway. Russel Know contraint de replacer attaquera le green en 3. Ryan Palmer à son tour doit chercher la gagne directement en signant un birdie. Son coup de bois de fairway termine sa course sur le short cut, mais ceci dit, dans un lie pauvre et en légère descente.

Russel Henley trouve la gauche du green à hauteur. Rory McIlroy, plus puissant que sur son 72ème trou doit couper légèrement sa trajectoire pour en réduire la distance. Le coup sort néanmoins trop fort et l’irlandais du nord trouve le bunker de fond de green, assez loin du drapeau.

A l’issue du 3ème coup joué sur ce trou de golf très challenging, c’est Russel Henley qui a placé sa balle la plus proche du trou. Il se trouve à nouveau à 80 cm tout au plus du trou. Les autres joueurs de golf qui composent cette partie de play-off sont nettement plus loin et notamment Rory McIlroy qui a dépassé le green sur sa sortie de bunker au point de trouver le rough. Son chip reste accroché et c’est maintenant pour sauver le par que l’irlandais putte, en espérant un faux pas de Russel Henley.

Russel Henley vainqueur du Honda Classsic sur le parcours de PGA National

Ryan Palmer, entre temps a laissé son chip très court et manque son putt de 5 mètres pour ne signer qu’un par. Même score pour Russel Knox qui n’a pas su être assez direct sur son coup de wedge pour, lui aussi, manquer son putt.

Dans un sursaut d’orgueil, Rory McIlroy rentre son putt de 4 mètres pour se laisser une infime chance mais Russel Henley enquille sans broncher le putt de la victoire. Il change de catégorie et gagne sa place pour Magnolia Lane la première semaine d’avril. 14-03-02

retour vers les news de golf


CONTACTEZ - NOUS !

contact

Pour tout renseignement sur les stages, les séjours Golf avec Hôtel et nos différentes formules...

Rendez-vous sur notre PAGE CONTACT

contacter par courriel - adresse e-mail
téléphone - contacter téléphoniquement

Notes


Sur le LPGA Tour, Bravo à Paula Creamer qui rentre un putt de 20 mètres sur le dernier green pour s’imposer. Un mot de Sergio Garcia qui signe, avec Paul Casey, David Hearn et Matteo Manassero, un excellent 67 (-3) et meilleur score du jour.

Pour revenir à notre nouveau performeur français, Victor Dubuisson est revenu dès lundi sur notre sol pour rejoindre son coach, Olivier Léglise. Sur le parcours de La Grande Bastide dans les Alpes-Maritimes, il a appris à driver fort, et où il a développé son toucher au putting et aux approches grâce à des greens bien dessinés, exigeants et rapides. De part leur design et leur vitesse, ils font la réputation de ce superbe parcours de golf de la Côte d’azur sans pour autant atteindre le niveau de rapidité de Barbaroux les jours de grand prix.

Le prochain rendez-vous pour Victor Dubuisson est cette semaine pour le WGC Cadillac Championship, le deuxième rendez-vous des Championnats du Monde de Golf.