Birdie pour birdie entre Adam Scott et Angel Cabrera au Masters

Cabrera et Scott partent en play-off pour le gain du Masters.

Le birdie du 16 d'Angel Cabrera le fait d'abord passer devant Jason Day alors que l'australien manque son up-and-down depuis le bunker de green du 17. L'argentin Angel Cabrera revient alors à égalité avec Adam Scott. Puis Jason Day réalise un bogey sur son dernier trou pour se laisser définitivement distancer par les deux leaders.

L'Australien Adam Scott montre une grande solidité dans son jeu et place des birdies au retour sur les endroits prévisibles du parcours aux pars 5 du 13 et du 15 avant de rentrer un putt de 6 mètres au dernier trou pour un ultime birdie. Il prend à ce moment du Masters l'ascendant sur Angel Cabrera.

Cabrera voit la scène depuis le fairway d'un Adam Scott qui exulte de joie. Il sait à ce moment qu'il est assuré de partir, au moins, en play-off et que ses chances de gagner directement sont grandes. C'est alors que l'argentin délivre un pure coup de fer 7 en pleine connaissance de la situation. Il doit signer un birdie dorénavant pour forcer le play-off. C'est ce qu'il fait en frappant ce coup idéal qu'il dépose à 70 cm du drapeau et qu'il enquille dans la foulée.

Après la signature des cartes de score, les deux joueurs se rendent sur le tee de départ du 18 pour débuter leur premier trou de play-off. Ils drivent de la même manière un coup très puissant et manquent ensuite tous deux leur attaque de green court à droite. Le chip d'approche au sand-wedge d'Angel Cabrera est remarquable, il frôle le trou et s'immobilise à un grip du trou. Son putt est donné pour le par. Adam Scott réalise alors un joli chip-and-run qu'il garde légèrement court mais en montée à un putter du trou. L'australien rentre son putt et les deux hommes se rendent au 10 pour le second trou de play-off. On se souvient du push à droite direct de Cabrera 2 heures et demi auparavant.

Si un seul des deux golfeurs touche le fairway, il sera alors fortement avantagé. Adam Scott garde l'honneur ce qui est toujours un avantage. Le drive est parfaitement maîtrisé. La balle roule peu et le second coup sera long.

Cabrera, fort de son expérience et de sa puissance, choisit de jouer un fer 2 extrêmement bas qui prend la descente, roule énormément et parvient à rejoindre celle de Scott. Compte tenu de son raté du 10 précédent, c'est ici le choix de la sagesse qui lui permet d'aller de l'avant dans ce play-off du Masters sans hypothéquer ses chances de victoires pour son second titre à Augusta.

Pour la première fois, Angel Cabrera peut jouer le premier et place un coup de fer dans l'axe mais un peu court six mètres sous le trou. Scott place lui son coup à hauteur du drapeau mais à droite se laissant ainsi un putt descendant.

Le premier putt de l'argentin arrive par le haut et passe à deux doigts, à peine, du birdie. Adam Scott joue alors à son tour et enquille pour la victoire. L'Australien, chahuté par les journalistes après avoir manqué la victoire à l'open britannique l'an dernier, remporte ce 17ème play-off de l'histoire du Masters depuis 1935.

Quant à Tiger Woods qui réalise trois birdies au retour, au 10, au 13 et au 15, il regrettera son triple bogey du 15 ce samedi sans lequel il serait dans le play-off en course pour la victoire. Frapper le drapeau pour ressortir du green arrive une petite dizaine de fois dans la vie d'un joueur professionnel mais que cela survienne au Masters, doit se dire Tiger Woods, c'est vraiment un manque de chance préjudiciable.

Jason Day avait commencé très fort avec un birdie sur le premier green suivi d'un eagle au second trou. Sa grand jeu est aussi solide que celui d'Adam Scott et presque plus solide que celui de Tiger Woods. Ses statistiques quant à la précision de ses mises en jeu et de ses greens en régulation sont excellentes et, pour ce Masters, bien meilleures que celles de Tiger Woods. Son petit jeu est considéré comme l'un des plus affûtés autour du green. Un peu d'expérience, de stratégie et de performance au putting en feront, ce n'est pas un scoop, un multiple vainqueur de tournois majeurs. 13-04-14

Il y aura sûrement une sortie plus douce dans l'avenir qui n'altèrera en rien les qualités de frappe de ce joueur talentueux. 12-10-21

retour vers les news


CONTACTEZ - NOUS !

contact

Pour tout renseignement sur les stages, les séjours Golf avec Hôtel et nos différentes formules...

Rendez-vous sur notre PAGE CONTACT

contacter par courriel - adresse e-mail
téléphone - contacter téléphoniquement

Notes


On adore le golf de Miguel Angel Cabrera qui a joué avec beaucoup de simplicité. Décidant sur chaque coup essentiel de faire ce qui lui venait à l'esprit de plus simple à réaliser.

Son attaque de green au 10 pendant le play-off où il décide jouer un plein coup de fer et de rester 6 mètres court du drapeau plutôt que d'essayer de doser une demi canne. Faire ce qui vous apparaît sur l'instant comme le plus tolérant et le plus facile à jouer est toujours la meilleure option lorsque l'enjeu se porte sur les nerfs du joueur.