Les derniers réglages de swing avant Augusta

Dans le troisième tour du Shell Houston Open, Ben Curtis, ancien vainqueur du British Open il y a douze ans, tient bon grâce à son putting qui le sauve. Il finit le 3ème tour à -8. Un coup de moins pour Matt Jones. Sergio Garcia joue bien. Mais c’est Matt Kuchar qui est largement en tête. Il est également leader de la statistique sur les par 5 avec -9 après 3 tours. Matt Kuchar rentre de solide putts de retour pour sauver ses pars et compte 6 coups d’avance sur Sergio Garcia à la veille du dernier jour.

Matt Jones rentre son chip dans le play-off du Shell Open

La pluie s’invite dans le quatrième tour du Shell Open, ce qui n’empêche pas Matt Jones de revenir très fort. Matt Kuchar voit son avance se réduire. Au16, Matt Jones rentre pour revenir -15 à un coup de Kuchar. L’instant d’après, c’est Kuchar lui rend la pareil un trou en arrière. Sergio Garcia, à -14 (deux coups derrière Kuchar), sauve le par à coup de pitch-and-run sur 70 mètres sur le 15 avant d’attaquer le dernier par 3 du Shell Open. Sur ce trou précisément, Matt Kuchar manque son par et repasse à -16. Jones est alors à un seul petit coup de Kuchar. Mais sa mise en jeu du 17, long par 4 de 440 mètres, glisse sur la droite et doit à des câbles électriques de télévision de voir sa balle s’arrêter quelques centimètres avant les buissons denses.

On trouve alors à -13 Tringale, Garcia est à -14 et Matt Jones à -15 mais il risque de prendre le bouillon suite à sa mise en jeu au 17. Il partage la partie de Rickie Fowler et de Ben Curtis qui sont moins en réussite ce dernier tour. Matt Kuchar tient encore sa partie mais il n’est plus temps de sécuriser. Il faut jouer avec conviction.

Depuis les herbes denses de droite, Matt Jones recentre, reste court de 15 mètres sur l’attaque au fer, joue court pour finalement rentrer 2 mètres de putt sans broncher pour bogey. Il s’en sort vraiment bien sur le 17 et se trouve tout de même à 5 sous le par pour la journée. Juste derrière sur le même trou, Sergio Garcia rejoint la ligne des 275 mètres avec son bois 3 alors qu’il s’agit de la distance moyenne des golfeurs pour la journée. Son coup de fer, un peu court, le place 15 mètres court. Kuchar, Garcia et Tringale sont tous trois au même endroit du green. Kuchar manque de rentrer et frôle le trou. C’est un par également pour Garcia et Tringale.

Phil Mickelson remet ce dernier tournoi avant le masters à son calendrier

Sur le 18, Matt Jones a frappé très fort son coup de driver. Sa routine de préparation sur son second coup montre la certitude et la confiance qu’il place dans son swing. Le coup est un peu lourd et laisse sa balle à 15 mètres du trou au 18. Lui qui est deux coups derrière Matt Kuchar doit rentrer ce long putt pour birdie s’il veut espérer une maigre opportunité de play-off. Il sort le coup de sa partie en rentrant le birdie alors qu’il est dos au mur.

Au départ du 18, Matt Kuchar entend les applaudissements de la foule et voit la balle de Jones rentrer dans le trou. Il n’a plus, alors, qu’un seul coup d’avance au moment d’aborder le plus difficile finishing hole de la saison sur le PGA Tour. Sergio Garcia joue le premier au bois 3 et fade sa balle qui finit dans le bunker de droite. Le ratissage perpendiculaire au jeu rend l’attaque de green quasiment impossible d’autant que la rainure dans laquelle la balle se trouve est profonde. Cela se joue maintenant entre Kuchar et Matt Jones qui lui est déjà au clubhouse.

Matt Kuchar choisit le driver est maîtrise sa mise en jeu qui trouve la moitié droite du fairway. Il lui reste 195 mètres et décide d’attaquer le green avec un club hybride. La balle de Kuchar sort directement sur sa première partie de trajectoire, survole la pièce d’eau et échoue dans l’eau à 1 mètre de la berge. Le point d’entrée se situe donc 70 mètres avant le green. C’est là qu’il droppe sa balle. Matt Kuchar doit alors réaliser une approche-putt pour sauver un bogey et partir en play-off avec Matt Jones. Le coup de sand-wedge est sublime. La balle rebondit trois fois, passe le drapeau d’un mètre et spine pour bloquer la balle sur place. Matt Kuchar rentre le putt et repart au départ du 18 avec Matt Jones pour le gain du Houston Shell Open. De son côté Sergio Garcia ne rentre pas le putt de 3 mètres pour le par et restera seul troisième du tournoi.

Matt Jones remporte le Houston Shell Open

Matt Jones drive le premier et trouve le bunker alors que Kuchar est pleine piste. Jones joue par la droite pour éviter l’eau et se rapproche à une dizaine de mètres du bunker de green. Les cartes sont dans les mains de Matt Kuchar qui a l’avantage. De nouveau avec son hybride en main il attaque le green. Le souvenir peut-être présent du 72ème trou le fait s’aligner un peu plus à droite encore, lui qui est habituellement toujours stancé sur la droite. La balle ne prend pas l’effet de draw escompté et reste rectiligne. Elle finit dans le bunker, certes, plus proche du trou que celle de Matt Jones qui se prépare à Chipper.

Un coup tendu au sand-wedge depuis le demi-rough permet à la balle de Matt Jones de rouler rapidement. Le coup semble parfait, la balle s’approche du trou dans la ligne idéale et le petit miracle se produit. Matt Jones réalise deux birdies de suite sur le trou le plus dur du parcours. 14-04-06

retour vers les news de golf


CONTACTEZ - NOUS !

contact

Pour tout renseignement sur les stages, les séjours Golf avec Hôtel et nos différentes formules...

Rendez-vous sur notre PAGE CONTACT

contacter par courriel - adresse e-mail
téléphone - contacter téléphoniquement

Notes


Matt Kuchar prend sa chance mais les probabilités ont déjà été déjouées par Matt Jones qui s’impose pour la première fois de sa carrière… Mais certainement pas la dernière. L’évidence qu’il ressent au moment d’aller vers sa balle et de swinguer fait paraître de manière éclatante la maîtrise qu’il a de son jeu en ce moment.

Phil Mickelson venu à Houston pour préparer le Masters met au point les derniers réglages. On note le remarquable 65 de McIlroy sur ce dernier tour. Maintenant, place au Masters à Augusta National.On est un peu triste pour Kuchar qui a déjà laissé s'échapper la victoire il y a quelques jours au Valero Texas Open.