Graeme Mc Dowell tire parti du vent au RBC Heritage

Charley Hoffman a tenu la tête du tournoi les trois premiers jours. Il a d'abord su s'adapter au vent constant qui soufflait sur Hilton Head cette semaine.

Mais le vent a grandement forcit le dernier jour ouvrant la porte aux joueurs expérimenté et habitués à ce type de conditions climatiques. Les rafales parfois fortes ont fait grimpés les scores au club house.

Luke Donald et McDowell ont construit leur jeu dans les îles britanniques et sont probablement plus aguerris dans le vent que Charley Hoffman qui rend une carte à 6 coups au-dessus du par pour la journée.

Avec leur carte de -2, meilleur score du jour certes partagé avec d'autres joueurs, Luke Donald s'offre la 3ème place du RBC Heritage avec Streelman qui a bien tenu sa carte et Graeme Mc Dowell s'invite au play-off avec Webb Simpson. Le vainqueur du PGA Championship avait montré lors de sa première victoire majeure à San Francisco sa capacité à jouer dans le vent.

L'irlandais s'impose en play-off sur le très challenging Harbour Town Golf Links et intègre la 6ème place de la FedEx Cup et la 8ème place du classement mondial. Graeme McDowell est évidemment capable de tenir ce rang et de gagner quelques places encore vers le podium mondial. 13-04-21

retour vers les news


CONTACTEZ - NOUS !

contact

Pour tout renseignement sur les stages, les séjours Golf avec Hôtel et nos différentes formules...

Rendez-vous sur notre PAGE CONTACT

contacter par courriel - adresse e-mail
téléphone - contacter téléphoniquement

Notes


Graeme McDowell va à l'essentiel et focalise son attention sur ce qu'il souhaite obtenir dans sa zone d'impact. Le reste de son swing de golf est une usine à vitesse. Il faut, en plus, à un bon joueur de golf un centrage de balle régulier et un contrôle de la direction.

La particularité technique du swing de Graeme McDowell est liée à sa face fermée et à son poignet gauche bombé dans la prise d'élan. Il a longtemps tenté de changer cela mais les résultats sont allé dans le sens opposé à ses espérances.

Aujourd'hui, Graeme McDowell a pris le parti de conserver ses habitudes techniques et de contrôler la direction de ses coups en faisant appel à son habileté naturelle et à son sens de la balle. Cette qualité est d'ailleurs la première à mettre en place au moment d'apprendre le golf car la technique ne garantit pas à elle seule de trouver le centrage de balle avec précision.

Le golfeur de bon niveau développe des qualités de compréhension de la zone de frappe et affine son sens de la balle pour maintenir son efficacité. Il utilise la technique comme un moyen de mieux réaliser sa vision de la frappe. La technique devient une aide pour réaliser la dynamique de l'impact plus facilement et créer une tolérance aux imperfections.