Victoire de Kiradech APHIBARNRAT au Malaysian Open

Victor Dubuisson et Anders Hansen qui s’entraînent sur Cannes et dans le Var lorsqu’ils sont de relâche dans le sud de la France sont tous deux à la 7ème place au tournant de l’aller du MayBank Malaysian Open qui se jouera sur seulement 54 trous à cause des conditions climatiques difficiles. Certains joueurs ont mis deux jours pour jouer 5 trous, c’est dire l’état détrempé du parcours qui se présente aux joueurs pour cette dernière journée de l’Open de Malaisie.

Avec 6300 mètres sur le papier, ce parcours du kuala Lumpur Golf & Country Club présente une intéressante alternance de trous très courts et d’autres très longs. Les fairways souvent étroits est ondulés demandent précision et stratégie de jeu à l’image du 16, 290 par 4 mais qui présente une moyenne de score au-dessus du par. Sur ce parcours en particulier, l’absence d’erreur constitue la base de la performance. Ce style de terrain ouvre des chances de victoire à un large panel de joueur car la puissance n’est en rien l’atout déterminant de la réussite sur un tel parcours de golf.

Kiradech APHIBARNRAT, aux portes de la victoire la semaine dernière pour l’Avantha Masters à New Dehli remporte ici un nouveau trophée professionnel. En tête pour démarrer le dernier tour, il maintient son avance après une bataille serrée avec Anders Hansen et Edoardo MOLINARI, redescendu en 2 ans à la 300ème place mondiale et n’ayant même aucun classement depuis plusieurs mois sur le European Tour. L’italien se place à la seconde place du MayBank Malaysian Open. Anders Hansen prend seul la troisième place et intègre la 40ème place de la Race to Dubaï, suivi de peu par Victor Dubuisson, le golfeur de la Côte d’Azur, qui occupe la 43éme place de l’ordre du mérite européen suite à cette 4ème place ex aequo dans cette édition du MayBank Malaysian Open qu’il partage avec le sud-africain Charl Schwartzel. On prend confiance en Victor Dubuisson qui semble installer une régularité dans ses résultats depuis plusieurs semaines. Le golf français se porte bien en ce début de saison avec 7 joueurs professionnels français ont passé le cut cette semaine.

Sur le PGA Tour dans l'Arnold Palmer Invitational sponsorisé par Mastercard, Tiger Woods entame le dernier tour avec deux coups d’avance sur Rickie Fowler, John Huh et Justin Rose, victime d’une baisse d’énergie lors du 3ème tour qui l’a fait grandement rétrograder. Les mauvaises conditions météorologiques ont déjà retardé le jeu et contraignent les parties à s’arrêter au moment où la dernière partie se trouve sur le deuxième trou. On annonce des rafales de vent à 70km/h et des averses qui n’offrent aucune autre issue que d’interrompre le jeu.

Tiger Woods après avoir joliment négocié son attaque de green depuis le rough sur le premier trou, enquille le birdie au 2 avant de devoir s’arrêter. Rickie Fowler partage sa partie et commence bien lui aussi. Keegan Bradley est lui aussi freiné dans sa belle lancée. Quant à Justin Rose, sa mise en jeu qui termine dans l’obstacle d’eau au départ du trois accroît son retard. Il rejoint ensuite le green mais manque son putt pour sauver un coup au moment-même où la corne de brume retentit. Le dénouement de cet Arnold Palmer Invitational est prévu pour le début de cette soirée de lundi.

En dépit d’un bon début de tournoi avec 70% de fairways touché et deux tiers de greens en régulation, Sergio Garcia explose sur le dernier tour avec un 9 alourdi d’un double bogey au 10 sur lequel il fait le spectacle avec son incroyable recovery depuis un arbre. Coincée à deux mètres du sol en haut du tronc et juste à l’intersection des premières branches, la balle de golf de Sergio Garcia est néanmoins jouable pour un joueur professionnel. Dos à la cible, et après avoir pris soit qu’en rien la balle ne puisse rebondir sur lui, Sergio Garcia Joue son coup de recentrage gagnant une belle quinzaine de mètres vers le green, s’offrant un coup de fer depuis le fairway plutôt que de dropper dans le rough, et surtout, s’épargne le coup de pénalité pour une balle déclarée injouable. Ses derniers trous qu’il finira lundi ne lui permettront pas de remonter au classement mais atteint néanmoins la 17ème place au ranking mondial.

Pour tester vos connaissances des règles essentielles du jeu, parcourez quelques instants le questionnaire des règles de golf. Si vous faites un « sans-faute », alors bravo, parce que c’est rare. 13-03-24

retour vers les news de golf


CONTACTEZ - NOUS !

contact

Pour tout renseignement sur les stages, les séjours Golf avec Hôtel et nos différentes formules...

Rendez-vous sur notre PAGE CONTACT

contacter par courriel - adresse e-mail
téléphone - contacter téléphoniquement

Notes


Les joueuses de golf asiatiques ont déjà marqué de leur empreinte le golf mondial notamment avec la Corée du Sud.

Le service militaire de deux ans pour les messieurs coréens limite encore la percée côté masculin. Mais on voit d'autres nations émerger en particulier la Chine qui développe des méthodes d'enseignement du golf assez intensives et de bon niveau.

Mais les cours du coach et l'entraînement intensif sur le practice ne portent leurs fruits qu'en association avec du jeu sur le parcours en situation de match. De ce point de vue, la Chine doit encore développer son enseignement de haut niveau si elle souhaite placer quelques joueurs dans l'élite mondiale.