Brett Rumford reprend les choses en main durant le play-off

Lorsque Brett Rumford aborde avec 2 coups d’avance sur ses poursuivants le 17ème tee-shot, on lui donne de bonnes chances de remporter le Ballantine's Championship. Cette épreuve co-sanctionnée par le Circuit Européen et L’Asian Tour se dispute cette année sur le Blackstone Golf Club qui fait à bien des égards penser au parcours de Terre Blanche en Provence-Côte d'azur dans le Var.

Mais sa balle termine sa course hors du fairway à droite, en contre bas contre un rocher et dans une pente telle que tout et relancé. Brett Rumford droppe à deux longueurs de clubs sur le côté. Son recentrage, qui présente une part de risque non négligeable, s’exécute avec succès lui laisse un coup de 60 mètres pour le trou. Un approche-putt serait le bienvenu pour ne pas écoper d’un double-bogey mais son pitch shot lobé qu’il assure pour passer la cassure laisse sa balle à 6 mètres derrière le drapeau. Le double-bogey est fait est des joueurs comme Peter Whiteford, Marcus Fraser et notre français Romain Wattel sont à nouveau dans le coup pour la victoire.

Romain Wattel qui partage l’avant-dernière partie avec le leader drive plein centre du fairway sur cet avant-dernier trou et enchaîne avec un fer 9 planté au drapeau. Le putt d’1,40 mètre lui permettrait de revenir à un coup seulement de la tête du tournoi. En manquant cette nième occasion, il se barre toute chance de play-off. Son putting était trop en-deçà sur cette semaine en Corée du Sud mais on se réjouit de voir son grand jeu revenir à un excellent niveau. Il Termine seul 4ème du Ballantine's Championship devant Louis Oosthuizen.

Et les ennuis continuent pour Brett Rumford qui lâche ensuite totalement sa mise en jeu sur son drive au 18. Il enquille heureusement un putt de 4 mètres pour sauver son trou et rejoindre Marcus Fraser en haut du leaderbord. Ils attendent tous deux le dernier trou de l’écossais Peter Whiteford pour savoir s’ils partent à trois en play-off. Le birdie whiteford lui offrirait la victoire. Son jeu jusqu’au green tient la route mais il manque son putt d’un mètre et demi et part en play-off avec Rumford et Fraser.

L’australien Rumford qui avait une main sur le trophée au départ du 17 et le voilà embarqué dans un play-off en sudden death. L’australien drive superbement le 1er trou du play-off se laissant un fer pour attaquer le green. Ses adversaires touchent le fairway, mais la mise en jeu de Rumford est si puissante qu’elle lui offre un fer 4 pour attaquer le green. Le coup de golf est magistral, frôle le trou et s’immobilise à 1 mètre derrière le drapeau pour l’eagle. Le bon chip de Whiteford depuis le rough de droite lui donne un birdie facile.

A l’identique, une jolie approche de Fraser depuis la gauche du green dans une pente en descente, dépose son coup de sand-wedge à 25 cm du trou. Brett Rumford doit alors rentrer absolument pour ne pas subir le classique contrecoup de celui qui ne conclut pas lorsque l’occasion se présente. Whiteford et Fraser ont le birdie signé et Rumford doit rentrer pour ne pas retourner au départ du 18 avec deux concurrents. Il enquille droit au trou et l’australien empoche sa 4ème victoire sur le European Tour. Encore un tournoi remporté avec un belly putter.

Pablo Larrazábal, parti très fort dans cette quatrième journée du Ballantine's Championship, finit à -7 derrière Oosthuizen. Pour son retour en forme, Grégory Havret se place 23ème avec un seul bogey sur le dernier tour. Un résultat prometteur pour le français. 13-04-28

retour vers les news


CONTACTEZ - NOUS !

contact

Pour tout renseignement sur les stages, les séjours Golf avec Hôtel et nos différentes formules...

Rendez-vous sur notre PAGE CONTACT

contacter par courriel - adresse e-mail
téléphone - contacter téléphoniquement

Notes


Pour les joueurs de golf en milieu de classement, il y a toujours un moment dans une carrière où ils s'approchent, l'espace de quelques semaines, d'un jeu très performant.

L'efficacité du swing de golf, de leur petit jeu et leur choix tactiques sont affûtés. L'état d'esprit est apaisé, plus léger et serein. Le sentiment de confiance les habite et cela leur permet de faire d'excellents résultats.

Certains golfeurs au potentiel très fort comme Henrik Stenson touchent alors du doigts l'espoir raisonnable de se hisser à la plus marche de l'échelon mondial. A ce niveau, le coaching de golf consiste à maintenir le momentum, à conserver l'état d'esprit, les repères techniques et la confiance du moment.

Mais personne ne peut tout ressentir et tout percevoir, ni même ne peut tout comprendre de l'équilibre des choses. Au final, l'état de grâce est souvent passager mais donne néanmoins la conviction au golfeur qu'il peut atteindre ses objectifs. Il reste à sa charge d'en profiter pour vivre un meilleur golf.