Le Canadian Open replace Snedeker au ranking de la Fedex Cup

Au RBC Canadian Open, c'est Brandt Snedeker qui part seul devant. Quelques mauvais putts et un bogey au par 3 du 12 laisse une porte entrouverte à ses poursuivants. C'est tout particulièrement Dustin Johnson qui remonte grâce à une belle dynamique qui le mène à pouvoir prendre les commandes du tournoi sur sa fin de partie. Au par 5 du 16, en effet, il drive magnifiquement à près de 330 mètres et s'offre le green au second coup avec un simple fer 7 qu'il place à 2,5 mètres du trou pour l'eagle. Dustin Johnson a donc ce putt pour passer un coup devant Brandt Snedeker à deux trous de la fin.

Le putt suit une trajectoire vacillante pour finalement s'échapper à droite. Johnson revient néanmoins à égalité avec ce birdie. Pendant ce temps, Snedeker lâche de nouveau son coup de fer à droite sur le par 3 du 15. Fort heureusement pour lui, et c'est souvent la marque du futur vainqueur, sa balle rebondit énergiquement sur les buttes et revient sur le green. Il négocie deux putts pendant que Dustin Johnson engage le 17. Et là, catastrophe pour Johnson qui lâche son drive loin à droite et hors-limites. Son second drive touche le bunker de fairway d'où il frappe la lèvre sur son quatrième coup et reste dans le sable. Un solide putt de un mètre cinquante lui épargne le quadruple-bogey.

L'avant-dernier par 5 est l'occasion pour Snedeker de prendre un peu d'avance sur Matt Kuchar qui devient alors, suite au ratage de Johnson, son adversaire le plus menaçant. Un drive à gauche puis un second coup ni bien ni mauvais permettent à Snedeker de trouver le bunker de green. Sa longue sortie de bunker est jouée avec une marge de sécurité et c'est encore par son putting que Brandt Snedeker fait le break en rentrant un nouveau birdie.

Son coup de fer qui touche le green tortueux du 17 semble lui épargner les dernières mésaventures dont il aurait pu faire les frais. Suite à son triple-bogey, Dustin Johnson signe un ultime birdie extrêmement audacieux pour arracher au final la seconde place de ce RBC Canadian Open.

La balle de Snedeker trouve le bunker de fairway au départ du 18 pour mettre un peu de piment dans cette fin de RBC Open alors qu'il possède à ce moment du tournoi trois coups d'avance sur William McGirt déjà rentré au clubhouse, Matt Kuchar et Jason Bohn qui en terminent, ainsi que Dustin Johnson qui est déjà en train de signer des autographes et de passer à la suite.

Le suspens concerne alors l'obtention de la seconde place. Bohn comme Kuchar trouve le drapeau très en fond de green. L'avantage est nettement à Jason Bohn qui puttera à 2 mètres du trou pour le birdie. A six mètres du trou, Matt Kuchar échoue d'un rien pour le birdie. C'est donc à Jason Bohn de saisir l'opportunité de passer seul second au lieu de partager la seconde place du RBC avec trois autres golfeurs. C'est pour ce joueur en quête de points une occasion essentielle de sa carrière et, au même moment, un putt à 300 000 dollars. Jason Bohn ne saisit pas cette opportunité et son émotion est palpable à l'instant de voire sa balle de golf dépasser le trou.

David Lingmerth partage une nouvelle fois la dernière partie sans conclure favorablement. Mais c'est là une nouvelle expérience qui permettra au rookie de terminer le travail correctement lorsqu'une nouvelle occasion se présentera.

Snedeker passe ainsi à la troisième place de la Fedex Cup derrière Kuchar et devant Phil Mickelson qui revient fort grâce à ses deux victoires successives dont celle, brillante évidemment, au British Open la semaine dernière. Snedeker doit sa 6ème victoire sur le PGA Tour à son brillant 3ème tour en 63.

Côté européen, on salue la très belle performance d'Alexandre Kaleka qui finit à la seconde place ex aequo du M2M Russian Open derrière Michael Hoey. 13-07-28

retour vers les news


CONTACTEZ - NOUS !

contact

Pour tout renseignement sur les stages, les séjours Golf avec Hôtel et nos différentes formules...

Rendez-vous sur notre PAGE CONTACT

contacter par courriel - adresse e-mail
téléphone - contacter téléphoniquement

Notes


Il faut aimer sa routine pour développer une préparation au swing aussi rapide que celle de Brandt Snedeker.

Tout réside dans la confiance. Dès lors que Brandt Snedeker s'est aperçu qu'il exprimait sa technique de golf avec davantage de régularité en allant droit à l'essentiel, il a associé de la confiance à sa routine.

De nombreux coaches de golf amènent les golfeurs de bons niveaux à pratiquer des exercices au practice où le temps consacré à la routine est réduit à son minimum. Cela oblige l'esprit à sélectionner ce qui est important pour réussir le coup de golf. Cette manière d'approcher la préparation du swing est également profitable aux joueurs débutants qui sont ainsi portés sur la recherche des éléments fondamentaux du swing.

C'est en simplifiant l'approche du jeu que l'esprit parvient à produire de la constance, et c'est aussi une manière de jouer au golf plus agréable. Léger et simple, pour l'esprit comme pour le corps, semble être la voie du succès pour bien des golfeurs. L'idée consiste néanmoins à garder une allure de swing plus douce que celle de Brandt Snedeker. Une routine qui va à l'essentiel n'est pas forcément associée à un rythme rapide dans l'exécution du geste.